Laos

Sabaidee Laos, 3eme pays de notre tour du monde à découvrir avec nos yeux et nos émotions
Du 20 janvier au 11 février 2020
23 jours
1

J51- Nous nous sommes levés à 7h, le temps d’avaler un petit dej dans notre chambre! L’objectif du jour le passage de la frontière par voie terrestre puis prendre un slow boat pour Luang Prabang qui part tous les jours du port de Houayxay à 11h30. J’étais un peu stressée, j’avais lu beaucoup de négatifs et positifs sur le passage de frontière mais en me disant que cette frontière serait l’entraînement avant la prochaine pour le Cambodge qui a priori est bien plus corrompue! Dès notre sortie de l’hôtel, un tuktuk collectif s’est arrêté pour nous emmener à la frontière : 60bath/pers (enfants gratuits). Premier poste facile, un douanier thaïlandais grand sourire, tamponne nos passeports, apprécie le sac à dos de Tess avec sa poupée!

Pour traverser le fameux pont de l’amitié, pas le choix, nous devons prendre un bus 250 bath pour nous 4 pour 5mn! Il n'y avait plus qu'à récupérer des dollars car j’avais lu qu’il en fallait absolument ou le visa serait plus cher et mes lectures me disaient qu’il y avait un bureau de change donc don’t worry! Une fois descendue du bus, il est 8h mais le bureau change est fermé, Thomas a complété la paperasse avec sa plus belle écriture, à noter qu’il faut une photo d’identité (possible d’en faire sur place)! Pendant ce temps là, j’ai demandé à un Lao qui s’occupait des touristes passant par un tour organisé quand ouvrirait le bureau change: il me dit de le suivre, je passe sur les côtés des postes de contrôles pour me retrouver à l’extérieur côté Laos devant un bureau de change. Mais impossible d’avoir des dollars, ils ne donnent que des Kips contre toutes les autres monnaies. Bon et bien on verra bien au moment payer... Nous avons passé un 1er poste, qui a pris passeport et paperasse. Puis nous avons attendu au bureau 2, pour récupérer le graal, vérification qu’il y a bien tous les tampons (petit conseil suite à mes lectures)! Nous nous sommes dirigés vers la sortie pour passer un 3ème bureau puis le 4ème c’est le paiement... Au final aucun problème pour payer en euros, en baths, en dollars ou en kips! J’ai donné des euros et ils m’ont rendu la monnaie en kip... Trop facile! Conclusion, j’ai encore du boulot de prise de recul et prendre les choses comme elles viennent 😉.

Ensuite, nous avons pris un tuktuk pour rejoindre l’embarcadère, petit conseil, n’achetez pas les billets combinés tuktuk + bateau cela revient plus cher! Ils vont vous dire que vous n’aurez pas de place, qu’avec eux c’est sure... Nous avons payé le tuktuk en bath (prix fixe dans une petite cabane) vu qu’il nous en restait cela nous arrangeait et idem, ils nous ont rendu la monnaie en kip! Nous sommes arrivés à l’embarcadère, les Laos nous ont accueillis avec un grand sourire et beaucoup sympathie et nous ont indiqué où aller acheter nos tickets (pas bien loin c’est juste en face en descendant du taxi : 200000kips/pers pour les 2 jours, nos enfants ont payé le même prix)! Il est 9h30, nous avions donc 2h à patienter, nous nous sommes assis à un stand pour un petit café, puis acheter nos sandwichs et fruits : n’oubliez pas de prévoir, il n’y a rien sur le bateau pour se restaurer si ce n’est chips et bière! Le bateau est parti avec 30mn de retard, et c’était parti pour 6h sur le Mékong avec le ronronnement du moteur : farniente, école, blog, admirer les paysages, jeux cartes, découvrir la vie des Laos au bord de la rivière, observer les vaches, les buffles et les biquettes... Nous n’avions pas réservé notre chambre à Pakbeng, ville dortoir qui vit au rythme des arrivés et départs pour le bateau. A l'arrivée, de nombreux rabatteurs proposent des chambres, nous avons trouvé une chambre familiale à 100000kips soit moins de 10€! Nous n’avons même pas négocié vu le prix juste petite vérification de la note sur Maps.me 7.3 ça devrait le faire et sur booking le prix était de 45€ la nuit donc vraiment ne réservez rien à Pakbeng.

1er jour sur le Mékong 

J52- Sous les conseils de la Guesthouse nous sommes partis à l’embarcadère pour 8h, à l’inverse de la veille les places étaient libres donc si nous ne voulions pas être séparés ou à l’arrière avec le bruit assourdissant du moteur il fallait mieux arriver tôt. Nous avons découvert un bateau plus grand, moins agréable car les rebords nous ont empêché d’admirer le paysage en étant assis (on devient exigeant). Nous avons continué d’échanger avec les français de Belle Ile (les copains de Gabin et Tess) que nous croiserons régulièrement à Luang Prabang, une canadienne nous étions dans la même Guesthouse à Chiang Khong et des allemands... La journée a ressemblé à celle de la veille marquée par les arrêts pour déposer les locaux, des petites filles qui en profitent pour grimper sur le bateau en mode petit singe pour vendre leur bracelet, des jardins au bord du Mékong... Nous avons aussi eu une belle comédie de Tess (une de plus, pas facile en ce moment), elle finira seul au fond du bateau, l’avantage le bruit du moteur couvrait ses pleurs et elle a finit par capituler en s’endormant sur Thomas. Il faut avouer que ces deux journées ont été assez fatigantes pour nous tous même si nous n'étions pas hyper actifs. Autrement, un constat perpétuel depuis le début en Asie, le plastique qui fait malheureusement partis des paysages et sur le Mékong c’est vraiment désolant (ça flotte @Caro, si tu zoomes tu verras les plastiques mais promis je zoomerais plus souvent dessus😊). A la descente de l'embarcadère, une belle série de marches bien raides (il y a des porteurs si vous le souhaitez en échange d'un petit billet, perso, option sortie pour nous). L'embarcadère se situe à 10km de Luang Prabang, un prix fixe pour rejoindre le centre de Luang Prabang en tuktuk c'est très organisé. Nous étions avec un couple d’Hollandais qui a fait un tour du monde avec leurs deux filles il y a 20ans, un échange de 10/15mn très agréable, ils nous ont fait rêvé! Histoire de garder la forme nous avons marché 1km jusqu’à notre Guesthouse qui n’était pas en plein centre. Sur booking, toutes les guesthouses que j’avais repéré étaient complètes et le reste très cher, donc nous nous sommes un peu écartés.

2eme journée sur Le Mékong 
2

J53- Journée tranquille nous avons déambulé dans les rues de Luang Prabang, ville classée au Patrimoine de l’Unesco depuis 1995 et ancienne capitale impériale Laotienne. La ville est très jolie, nous avons regardé les bateaux sur le Mékong pendant notre déjeuner, puis petite promenade digestive à la découverte des temples. Petit coup de coeur pour le Vat Xieng Thong, l’entrée est payante pour les adultes 2000 kips mais nous vous le conseillons, il y a un magnifique arbre de vie, des mosaïques qui scintillent avec le soleil.

Vat Xieng Thong 

Petit arrêt dans une boulangerie Le Baneton où nous n’avons pas résisté à l’appel du pain au chocolat pour le goûter. Notre journée à Luang Prabang a été marquée par de nombreuses rencontres : plusieurs fois nos copains de Belle ile, retrouvé nos copains de Chiang Mai (@prendresescliquesetsestads), un autre couple de retraité que nous avions rencontré au Myanmar dans la Guesthouse de l’école que nous avons visité… Le monde est petit et nous avons rencontré la famille des @petitbonheura5 en voyage depuis 7 mois où nous avons partagé une belle soirée au Night Market ! Ils étaient aussi accompagnés de papi et mami pour 3 semaines pour le plus grand bonheur des enfants. Gabin et Tess ont négocié 2 jolis porte-monnaies pour mettre les kips que nous leur avons donné et acheter ce qu’ils souhaitent au Laos, ils étaient trop mignons. Après plus de 50 jours, oui nous les trouvons toujours mignons mais rassurez vous, le voyage n’arrête pas les chamailleries, les colères… H24 à 4 ce n’est pas que le monde des bisounours même si au final et heureusement il y a beaucoup plus de moment de bonheur, partage et rire !

J-54 La dolce vita pourrait résumer cette journée ! Vers midi nous sommes partis de l’hôtel direction le petit pont en bambou (7000kips/pers) et juste en face sur la gauche un joli restaurant le Dyen Sabai! Plus cher que nos habitudes mais vous pourrez manger une fondue Lao pour 2 personnes à 85000kips, l’expérience était vraiment sympa. Le lieu était hyper agréable avec vue sur le Mékong, des jeux à disposition, et des coussins pour se lover, nous sommes restés presque 3h sur place !

Dyen Sabai 

Puis petite activité du jour, grimper le mont Phousi, nous sommes arrivés vers 17h au sommet, il y avait déjà un monde fou pour le coucher de soleil donc après quelques photos car la vue est vraiment belle nous sommes redescendus sans attendre le coucher de soleil.

Nous avons pris la direction du Mékong pour voir le coucher de soleil et au détour, nous avons fait un stop dans un temple et des moines étaient en train de prier, nous les avons observé tranquillement et c’est toujours incroyable l’atmosphère qui se dégage. Nous repasserons par le même chemin après notre petit apéro au bord du Mékong et écouterons le chant des moines en fin de prière. A noter que dans Luang Prabang devant tous les temples il y a une pancarte pour rappeler des règles de savoir vivre.

Nous avons mangé des crêpes, quel plaisir pour les papilles, c’est sympa d’être dans un pays qui a été marqué par la France. Un petit tour au night market où nous pouvons manger pour 1,5€. Et ce soir à notre guesthouse c’est mega fiesta chez les policiers: parties de pétanques endiablées avec musique à gogo. Il est 23h30, nous aimerions bien dormir mais nous ne pouvons même pas nous plaindre 😂. Et petit détail, au moment d’aller se coucher avec Thomas nous étions enfermés dehors, les enfants avaient fermé la porte et nous n’avions pas pris les clefs! Nous essayions de les réveiller mais impossible! Finalement j’ai trouvé un employé qui m’a donné le double, nous nous imaginions déjà dormir devant la chambre 😅

J55- Direction les cascades de KuangSi avec nos copains de cascades nous avons partagé de nouveau un tuktuk (200000kips la journée) ! Nous avions lu qu’il fallait y aller tôt pour éviter le monde avec les tours organisés, nous sommes partis à 8h30, il y avait du monde mais cela était raisonnable, un conseil partez plus vers 7h30/8h... Bref les adultes payent 20000kips pour entrée. Au début nous sommes passés par le Bear center rescue et non Beer 😂! Nous avons vu des petit ours avec une collerette blanche, nous avions bien envie de leur faire un câlin.

Sur le chemin des cascades nous recroisons la famille bonheura5... 5 mecs de 5 à 10ans et bien ça déménage : balançoire dans les cascades, l’imaginaire va bon train! Les cascades sont très belles, et il y a un joli bleu, le chemin pour accéder tout en haut était assez raide et glissant, heureusement que nous avions mis les baskets.

Claire avait repéré un homestay : Fasay Garden où nous y sommes allés pour le déjeuner et finalement restés toute l’après midi! Say et sa famille nous ont accueillis avec un grand sourire et une vraie envie de partager. Il y a eu une quinzaine d’enfants qui ont débarqué à notre arrivée : c’est la maison du bonheur! Say accueille les enfants du village après l’école (là c’était les vacances) pour leur enseigner l’anglais (et leur donner un avenir meilleur), dans la cuisine, un tableau est installé avec des mots anglais/Lao. Nous avons aidé à découper les légumes pour le repas, nous avons dessiné, fait de l’origami... Avec tous les enfants c’était top!

Après le repas, Say nous a emmené découvrir son jardin, tous les petits garçons nous ont accompagné, des vrais petits singes, ils montaient aux arbres en deux deux, nos enfants se sont bien amusés et dépensés, même Tess en mode aventurière! Et petit clin d'œil à Papou pour le curcuma 😉

Ensuite, nous avons repris le tuktuk mais en mode School avec une partie des enfants qui nous ont accompagné à une cascade! Une vraie belle journée pour les enfants ils y ont trouvé un radeau et des bouées pour continuer leur aventure... Le soir ils étaient bien fatigués nos petits loulous! Nous avons dit au revoir aux copains que nous ne croiserons plus en tourdumonde mais un petit wend marseillais ou lillois se profilera ou ailleurs 😉

The World Hotel - Chambre familiale - 23€ avec petit déjeuner - 900m du centre - propre et balcon agréable pour faire l'école mais plus près du centre serait mieux

Dyen Sabai - nourriture et cadre top - jeux pour enfant - budget un peu plus élevé que les autres resto mais vous en profiterez

Après les cascades allez chez Say-Fasay Garden pour y manger et partager un petite moment de vie avec cette charmante famille Lao - 50000kips/adultes et plus de 5ans 20000kips - l'argent lui sert à acheter des fournitures pour les enfants et les cours d'anglais

3

J56- Départ pour les villages au Nord du Laos, nous avons pris un mini van pour Nong Khiaw, la route était vraiment cabossée, et le chauffeur n’était pas vraiment en mode tortue 😅. Gabin a failli ne pas garder le petit dej dans son ventre. Après avoir trouvé notre logement, petite séance travail au bord du Nam Ou, il y a pire pour travailler. C'est un joli village de 3000 habitants avec un superbe paysage, qui semble paisible mais aujourd'hui avec le nouvel an Chinois la musique est à fond !

En fin de journée, nous sommes partis pour un point de vue à 360 degrés : une pancarte annonce 1h de montée et 45 mn de descente et ne pas sortir du chemin car risque de bombe. Nous en profitons pour faire un petit peu d’histoire : apparement, 30% des bombes lâchées par les Américains n’auraient pas explosées soit 250000, et au rythme actuelle il faudrait plus de 100 ans pour les enlever, vous l'aurez compris nous restons scrupuleusement sur les chemins.

En tout cas plus qu’une marche c’est une véritable ascension que nous avons faites et un grand bravo aux kids et à super Papa pour avoir porté la miss 1/3 du trajet... Car vraiment ce point de vue se mérite mais il est tout simplement wahoo! Les photos parlent d’elles mêmes... Nous sommes redescendus à la frontale dans ce chemin périlleux! Pour info, nous avons mis 1h05 pour monter (1,7km et 460 de dénivelé) avec les loulous et 55mn la descente, vraiment fiers👏 , petit conseil n'oubliez pas de prendre de l'eau, ça grimpe vraiment... Et les frontales sont indispensables pour descendre si vous regardez le couché de soleil: la nuit tombe très vite!

Sunset Ba Lao - superbe vue - 12€ la chambre triple - ne pas réserver via booking car 24€ et l'offre de Guesthouse est vraiment importante

Mini Van Luang Prabang Nong Kiaw 70000kips/pers

J57- Nous décidons de partir le jour même pour Muang Noy petit village de 1000 habitants au bord du Nam Ou que nous avons rejoins en bateau. L’heure est passée très vite, nous avons discuté avec Jessica et Thomas qui sont également en tour du monde et pas le temps de dire ouf que nous leur disions au revoir, ils rejoignaient le Vietnam.

Paysage depuis le bateau 

Une nouvelle fois nous avons trouvé une guesthouse très facilement, la 1ere en descendant du bateau. Un charmant monsieur qui parle un peu français nous présente sa chambre familiale mais avec qu’un lit double, pas problème il ajoute 2 matelas par terre et nous étions au top. Dans la minute qui suivait Thomas se prélassait dans le hamac (et petite anecdote, le lendemain j'ai voulu profiter du hamac et CRAC, je ne sais pas comment le prendre 🤔). A peine arrivés, nous sentions que nous allions nous plaire! Notre journée a été paisible, à la découverte de ce charmant village très bucolique, une rue principale de 500m en terre, avec guesthouses, restos, quelques artisans, des poules qui se promènent, des saucisses qui sèchent, des oignons... Nous nous sommes posés le long de la rivière à faire des ricochets, admirer les paysages. Et voir Tess tomber dans l’eau 😂! Et enfin nous avons fait un massage, nous en parlions avec les enfants depuis le début de la Thaïlande... Les laotiennes étaient trop contentes de masser les loulous et en plus que ce soit leur premier massage! Tess s’est même endormie😊

Nous sommes sous le charme 

J58- Notre guesthouse ne proposait pas de petit dej, et dans la rue il y a le choix, des buffets petits dej pour 30000kips: nous demandons de payer que pour 3 vu que les enfants ne mangent pas autant que les adultes! Nous sentons qu’il y a une vraie concurrence autour du petit-déjeuner. Autant dire que ça faisait longtemps que nous n’avions pas autant mangé au petit dej : œuf, gaufre, gâteau pomme de terre, riz, crêpes, pancake, beignet banane, fruit...

Après avoir pris des forces nous nous sommes mis en route pour le village de Ban Na qui est à 6km! Nous avons traversé une rivière avec des buffles juste à côté de nous, nous ne faisions pas les malins. Autant Gabin était à l’aise avec l’éléphant qu’avec les buffles il ne faisait pas le fier!

Sur la route, il y avait une grotte. Entre nous pas extraordinaire mais toujours de quoi distraire les kids! Nous n’avons pas vu le temps passer que nous étions déjà au village. Pendant la balade, Thomas a appris aux enfants à tailler un bâton (@Aude Gabin est aux anges avec son Opinel)... Il y avait plein d’enfants qui jouaient dans les rizières : les filles à l’élastique (idem qu’en Thaïlande il est fait de plein de petits élastiques), les petits garçons nous ont fait une démonstration de roues et galipettes mais nos loulous n’ont pas osé donner le change.

Découverte du village : femmes qui se lavent, qui font du crochet, il y a des métiers à tisser partout mais personne n’y travail, un monsieur qui plante des pousses d’oranger, une femme qui prépare le riz pour le sticky rice... Et il y a même une pancarte proposant de nous ramener au village pour 10€ en tracteur si nous sommes fatigués (c'est quand même pas cadeau!).

Au bord de la rivière, ils ont construits plusieurs barrage avec un système de dynamos pour amener l’électricité jusqu’au village.

Nous avons hésité à pousser la balade jusqu’au village suivant mais les enfants ont demandé une petite pause rivière donc c’était reparti pour une séance ricochet et oups les pieds dans l’eau (ça deviendra une habitude ici)! Sur le chemin du retour, nous discutons de nouveau avec des couples de français dont leurs enfants ont fait le tour de l’Australie. Et avant de continue, Tess pour la première fois ne nous a pas demandé de la porter, et elle a enchaîné les 12km. Arrivés au village nous allons directement chez Lola repéré la veille par Gabin car il a vu un terrain pétanque (petite pensée pour Nicole et Jean-Claude😜) !

En attendant les plats petites séances de travail, Gabin écrit son texte pour son article et Tess travaille les sons et nous parle de Camille comme quasi tous les jours (sa copine lui manque beaucoup)... Le gérant de chez Lola est un lillois qui vit depuis 2 ans dans ce petit village et nous confirmera la petite guerre du petit dej😉. Nous avons fini la balade par le monastère au bout des 500 m de rue et finit au bord de la rivière à devinez quoi, faire des RI-CO-CH-ET! Nous nous sentons tellement bien dans ce village que nous décidons de rester une nuit supplémentaire. C’est tellement agréable de pouvoir laisser les enfants courir partout, et perso je me sens complètement lâcher prise tellement la vie est paisible ici. Ce qui m’a certainement permis de relativiser quand nous avons reçu le mail de mothorhomerepublic (agence de camping car) nous annonçant que finalement notre changement de destination en Australie n’était pas validé. Voilà 15 jours que nous échangions et que nous étions décidés à faire l’ouest au lieu du sud-est pour avoir une réponse négative : gros point d’interrogation! Bref nous restons souples sur les pattes arrières et allons de l’avant, notre périple australien s’annonce rebondissant...

J59- Nous avons pris notre temps, école, mais impossible d’organiser la suite car la connexion internet est vraiment mauvaise. La wifi mettait 10mn à ouvrir une page, et encore nous n’avions pas les photos... Nous avons pique-niqué au bord de l’eau, les enfants ont joué, je prends le temps de lire, écrire pour le blog. Nous sommes montés au point de vue, une marche beaucoup plus courte qu’à Niong Kiaw. Nous avons revu notre couple d’hollandais, ils se sentent aussi très bien ici et ils pensent y rester au moins 1 semaine.


J60- La veille au soir les enfants nous ont demandé de rester encore une journée, ils aiment la liberté qu’ils ont ici, pouvoir courir partout, voir les animaux en liberté... Bref comme nous ils sont séduits. Thomas a été voir notre loueur qui peut nous laisser la chambre encore une nouvelle fois! Nous sommes tous trop contents de rester une journée de plus... Nous allons nous renseigner pour faire une journée pêche! A midi c’était parti pour la grande joie des enfants et surtout Gabin qui rêvait d’aller pêcher Nous avons vu toutes les techniques (au filet, à la cuillère, ramasser des vers de terre...), testés différents lieux mais ça ne mordra pas! Nous espérions que la chance du débutant nous sourirait mais non... Pas de barbecue du coup nous nous contenterons d’un sticky rice et de légumes!

Les enfants commençaient à tourner en rond dans la barque, il nous a proposé d’aller dans un village de fabrication de tissu. Nous en avons déjà vu mais ça permettra à tout le monde de se dégourdir les jambes et quel plaisir de se balader nu pieds dans les villages (sauf pour Thomas qui est doudouille des pitoux 😂). Les enfants ont été ravis car ils ont pu enrouler un fil sur la bobine.

Puis dernière tentative de pêche, nous croisons tous les doigts, la pêche est un véritable défi pour Gabin car la patience ce n’est vraiment pas son truc 😜. Nous sommes revenus bredouille, grande déception de Gabin qui ne comprends pas pourquoi vu qu’il est d’une nature chanceuse. Et frustration ultime quand nous allons chez Lola faire une petite pétanque et qu’il y a un monde de fou impossible de jouer... Nous prendrons quand même une petite bière (euh pas les enfants vous l’avez bien compris!). Nous racontons notre journée et apparemment c’est la première fois que le gérant entends un retour de pêche bredouille! Notre guide nous a raconté qu’il y avait moins de poissons car certains pêchent à la bombe et même au poison, pas top pour l’environnement et la santé...

Petite parenthèse Australie, Britz nous a proposé un Van sans douche&co pour l’ouest, j’ai envoyé un mail la veille pour confirmation et finalement réponse négative de nouveau! Le dernier véhicule de Britz nous est passé sous le nez. Avec ce voyage nous espérons prendre les choses comme elles viennent. Même si nous y parvenons mieux ce n’est pas encore 100% de réussite! Après s’être renseigné sur l’ouest nous étions plus que convaincus. Même à se dire qu'au final nous aurions dû directement choisir l’ouest qui nous semble plus sauvage, moins touristique, et le climat à cette période est plus chaud ainsi que la mer. Nous sommes déçus mais avec le recul, le sud-est était notre premier choix et nous aurons la chance d’être en Australie. Et ça nous fera une raison d’y revenir un jour pour faire l’ouest! Voilà je tiens ce discours après plusieurs heures de réflexion et pour ne rien vous cacher j’ai tenté une dernière carte auprès de l’agence: quelque soit la réponse ça le fera... La suite au prochain épisode 😉

Say Lom GH la première à droite , superbe vue, propre, 120000kips/nuit

Petit dej en venant de la rivière choisir le petit déjeuner à votre droite Muang ngoy à 30000kips ! Une charmante Laotienne qui a plus besoin que ceux d'en face (un suédois expat et sa femme Laotienne) qui ont apparement copié son idée...

Et en vidéo ça donne ça

4

J61- Cette fois-ci, nous sommes partis après un dernier petit dej buffet, des au revoir chaleureux avec notre loueur et la gérante du petit dej (elle nous a aussi lavé notre linge et égaré 2/3 fringues mais nous avons tout retrouvé au bout de 2 jours : d'ailleurs petite parenthèse lessive, le linge revient jamais nickel, les affaires claires sont à bannir lors d'un tour du monde!

C’est parti pour 1h de trajet dans un bateau surchargé, et oui un bateau ne part pas si il n’y a pas un minimum de passager mais le maximum n’existe pas. Nous avons touché le fond plusieurs fois mais ça va nous avons échappé à la descente du bateau avec nos sacs ou une petite marche ou même au trou au fond du bateau qui nécessite une réparation pour ne pas couler ou l’hélice qui casse ( toutes ces histoires nous les avons entendus durant notre séjour par d’autres voyageurs... J’adore tous ses murmures autour du voyage).

Arrivés à Nong Kiaw nous avons pris un tuk tuk collectif pour la gare routière car nous savions qu'il y avait un van qui partait à 11h pour Luang Prabang ! Au final nous aurions pu marcher car celui de 11h était full et dès que le suivant était plein nous partions... Bref départ à 11h25! 50000kips/pers impossible de négocier que 3 places (et impossible de savoir pourquoi... Le tarif indiqué était 40000kips/pers mais tout le monde a payé 50000kips/pers!): nous étions donc à notre aise. Et pourquoi repasser à Luang Prabang, nous ne savions toujours pas si nous allions à Thakhek et/ou plateau des Bolavens pour ensuite finir par les 4000 îles. Soit nous passions par Vang Vieng soit Vientiane aucun des 2 lieux nous faisaient envie: nous avons opté pour Vientiane en imaginant pouvoir y faire nos visas pour le Cambodge donc départ de Luang Prabang. De retour à Luang Prabang, nous avons cherché une Guesthouse, organisé la suite car retour de la wifi (je vous passe les détails Australie car ce n'est toujours pas fini cette histoire), puis quelques achats du quotidien. Nous sommes aussi allés dans une association Big brother où tous les jours de 9 à 11h et de 17 à 19h, vous pouvez vous y rendre pour parler en anglais avec des étudiants dont certains sont des novices (jeunes moines). J’ai échangé avec un étudiant en anglais qui a 7 frères et sœurs mais ils sont que 2 à étudier se cela est trop cher! Ses parents sont fermiers, il rentre dans sa famille 1 à 2 fois/an. Il souhaite retourner dans son village pour offrir une vie meilleure aux enfants en leur apprenant l’anglais. Nous avons aussi parlé de sa religion à animiste qui n’empêche pas d’être aussi bouddhiste... Thomas a pu échanger avec un moine novice de 16 ans. Il lui a expliqué sa vie partagée entre le temple et l'école. Comme pas mal d'enfants en Asie, il a été envoyé au temple pour pouvoir étudier car ses parents n'ont pas les moyens de lui payer l'école. Il n'a revue ses parents qu'une fois depuis un an, il se lève tous les jours à 5h pour faire Tak Bat (aumône des moines) avant d'enchainer avec sa journée d'école puis finir avec la vie au temple, les prières. Et en plus il vient régulièrement à l'association pour parfaire son anglais. Tout cela force le respect! Nous avons fini dans une super pizzeria que nous n'avions pas eu le temps de tester lors de notre 1er stop à Luang Prabang avec une playlist au top!

Pizza popolo budget au dessus de nos habitudes mais ça fait du bien

J62- Nous nous sommes levés tôt pour aller découvrir le Morning Market, au final après ceux de la Birmanie ça nous parait juste normal de voir des stands de poisson, boucherie sans mesure d'hygiène et même les odeurs nous paraissent presque normales. Soit la Birmanie c'était vraiment hard soit nous nous habituons. Mais nous avons quand même pu voir les fameux poissons chats du Mékong : gigantesques !

Morning Market 

La suite de la journée sera consacrée à l'école, à géochacher, à découvrir le petit musée UXO qui explique l'ampleur des bombes non explosées et encore présentes pour de nombreuses années suite à la guerre du Vietnam (il y a encore un mort ou mutilé toutes les 2 semaines), aller au centre culturel français... En attendant de prendre notre bus de nuit pour Vientiane où nous espérons bien dormir.

Arrivés à la station de bus, nous découvrons notre VIP Sleeping Bus, bon y a que le nom qui est VIP car il est bien cabossé.

Nous avons découvert le sleeping bus et nous avons compris la différence avec les night bus : nous c'est un bus couchette avec lit superposé de 2 places (si voyagez seul ça sera peut être l'occasion de dormir collé-serré avec un inconnu😂 ). Nous sommes tous sur la couchette du haut, la team garçon mange et la team fille s'habille pour faire face à la clim quand soudain Tess a littéralement volé dans le couloir suite à une secousse, grosse frayeur elle aura juste un énorme bleu à la jambe. Nous n'avons même pas eu le temps de dire ouf, que les lumières étaient éteintes à peine 10mn après le départ.

j'ai pris la photo et là Tess a valsé donc pas eu le temps de faire d'autres clichés 

Toutes les heures, 3 néons s'allument dont un au dessus de ma tête pour une pause pipi. Et là c'est bien la première fois que je me retrouve dans la pénombre les fesses à l'air dans le caniveau avec des inconnus, et oui les arrêts sont en pleine nature.

Ticket acheté en ville à 180000

J63 - La nuit a été assez courte, entre les arrêts, le froid... La fatigue se faisait bien ressentir! Arrivés à Vientiane, nous avons pris un tuktuk collectif direction notre hôtel. Il est 7h du mat, nous débarquons dans un super hôtel, la tête enfarinée avec nos habits de routards, nos backpacks... Un vrai contraste! Nous sommes restés à l'hôtel pour dormir, faire l'école, avancer sur l'organisation, profiter de la piscine. Comme disent si bien les enfants une vraie journée OFF! Ah oui petit détail nous y étions le week-end donc nous n’avons pas pu faire nos visas. Nous commençons à être déconnecté au niveau des dates, des jours... D’ailleurs je me suis retrouvée à faire une erreur de resa sur Agoda mais ça va l’hôtel a accepté de décaler 😅

Azalae 50€ de la chambre triple avec super petit dej - au dessus du budget mais en mode off c’était très bien


J64 - Re journée off, en attendant notre bus de nuit pour Paksé! École, piscine, balade mais light dans Vientiane... Nous ne pourrons pas dire que nous connaissons cette ville! Nous sommes arrivés en avance à la gare Sud pour avoir de bonne place dans le bus. C’est réussi nous serons au fond tous les 4 dans une grande couchette! Et quand nous arrivons dans le bus c’est la grande classe, par rapport au précédent. Et il y a même des toilettes, bon après pour y aller c’est l’aventure car vu comment ça remue avec les loulous, je vous passe les détails. Allez rdv demain matin pour le débriefing de la nuit 😜

5

J65- La nuit a été plutôt bonne, pas trop froid, un peu de secousse, seul hic, nous devions arriver à 8h mais à 6h15 nous étions déjà à Paksé! Bref ça a piqué nous aurions préféré être en retard pour une fois 😜. Nous sommes restés en ville en attendant 8h que le magasin de motos ouvre! Et oui nous allons partir à la découverte du plateau de Bolovens pour plusieurs jours en scoot. Nous avions hésité à partir direct mais dans tous les cas nous n’aurions pas pu car il n’y avait plus d’engins. Yves le belge de Miss Noy nous a été vivement recommandé et nous comprenons pourquoi il est hyper sympa et de super conseil. Il nous a donné rdv à 18h pour le brief. Direction dans le plus petit tuktuk à l’hôtel qui se trouve à l’extérieur de la ville avec piscine et toboggan !

nos bagages sont à l'arrière et sous le siège😅

Nickel après une nuit en bus et à Paksé il n'y a pas grand chose à faire. Donc nous en avons profité pour faire l’école, la piscine, et se reposer. Décidément les journées des derniers jours se ressemblent! Et petit détail Tess est de plus en plus à l’aise dans l’eau et enchaîne 3 brasses 💪. Fin de journée, nous sommes allés au briefing de Miss Noy, Yves a donné toutes les explications d’itinéraires, conseils, reco logements, activités... Par contre il nous a refroidit pour la grande boucle où il y a parfois des agressions, rarement mais ça arrive! Avec les kids pas de risque, nous resterons sur la petite boucle. Le soir nous avons préparé nos petits sacs (20 et 30l) pour 3 à 5 jours, nous laisserons nos gros backpacks chez Yves! Thomas s’est entraîné sur la moto semi automatique, après quelques tours il gère. La team fille restera sur un scoot automatique qui a une petite plateforme pour que Tess soit mieux installée à l’avant. Nous sommes allés manger à la Terrasse et là nous avons revu la famille petitbonheura5 qui fera aussi la boucle dès demain mais en voiture donc nous allons certainement nous croiser pour le bonheur des petits et des grands.

PhuBaChiang Golf and resort - éloigné du centre - piscine toboggan 30€ la nuit

J66- Let’s go on the Road...

60km avant un bon break chez Mr Vieng et ses plantations de café. A la fin j’ai roulé à 30km/h car Tess c'était endormie et je n’arrivais pas à la maintenir éveillée malgré des petites pauses... Nous étions tous heureux de notre arrêt! Les explications ont été super claires, nous avons appris qu’un bon café dépends de la bonne maturation des graines, il faut les récolter rouges! Il fait 3 types de cafés : Robusta, Aberica et Liberica: 3 arbres différents, 3 moments de récoltes différents, 3 saveurs! Nous avons goûté le fruit sur l'arbre qui a un goût différent du café: sucré et acide et différent en fonction de l’arbre. Il récolte chaque fruit à la main, retire la première peau et il laisse sécher entre 10-15 jours, ensuite il y a une machine manuelle en bois pour permettre de retirer la seconde peau. La seconde peau servira de compost, tout est bio chez Mr Vieng! La dernière étape est la cuisson qui dure 45mn pour avoir le grain café marron/noir que nous connaissons. Rien à voir avec le café mais petite anecdote, Mr Vieng nous a montré des fourmis rouges sur les arbres, là il les prends dans une feuille, les broies, nous les mets sous le nez: on sent une odeur de vinaigre qui pique le nez. Et là il les mange bon ben nous avons tous aussi goûté, une saveur très surprenante de citron qui s’accorde très bien dans des soupes et plats laotien (et apparemment c'est aussi bon contre les maux d'estomac). Certains laos s'en servent aussi comme répulsif contre les moustiques et comme déodorant. Une vraie découverte, mais attention c’est une certaine sorte de fourmis rouges, ne pas tester seul!

Plantation Café de Mr Vieng 

Nous avons pris notre dej sur place, histoire de bien se reposer et c’était reparti pour 20km jusqu’à la chute d’eau de Tad Lo. Au bord de la route, nous avons vu du manioc en copeaux ou des branches sécher en forme de tipi, passer des ponts en bois... Et des tracteurs qui servent à transporter aussi bien le manioc, que les locaux, moyen de locomotion plus répandu sur cette boucle que les voitures...

Une fois notre logement trouvé (Palamei), petite balade à pieds pour découvrir les cascades qui sont très belles, frustration ultime pour Gabin qui veut passer par un chemin que nous avons estimé trop dangereux.

La déception est un peu près passée quand nous avons pu observer les éléphants se baigner, sensation étrange car nous les savons aussi vu enchaînés le reste de la journée mais voilà cela reste majestueux de les voir se baigner.

Thomas pour satisfaire le trop plein de testostérone de Gabin propose que nous retournions à l’autre cascade mais par un autre chemin pour arriver à son but... Nous resterons en bas avec Tess a observer les pêcheurs et papoter pendant que nos hommes sont partis à l’aventure.

Ensuite douche, dîner et vite un gros dodo, tout en gérant nos problèmes de paiement pour l’Australie (et oui toujours pas fini cette histoire) il nous restait 12h, tic tac tic tac!!!!!

Palamei 80000kips chambre triple, propre, possibilité de cuisiner avec eux à partir de 18h30 et manger à 19h30 / 18h30 cours d’1h de Lao et nous donnons ce que nous souhaitons à la fin

Fandee, top ambiance, terrain de pétanque et des bons plats avec quelques saveurs françaises miam

J67- Nous nous sommes réveillés plusieurs fois dans la nuit pour essayer de payer mais échec à chaque fois! J’ai eu un retour à 6h du mat à mes mails pour apprendre que tous mes paiements étaient refusés par la banque et qu’il me restait 2h pour utiliser une autre carte et coup de chance Thomas a emmené sa carte pro au cas où ouf! Ça y est nous allons découvrir l’ouest Australien d’ici quelques semaines 😍 et bilan financier de notre changement d’itinéraire suite aux incendies 150€! Mais certainement plus de fatigue (3 vols interne), plus speed et plus de km que Adelaide /Sydney. En gros, si nous avions prévu cet itinéraire nous aurions mieux optimisé en faisant que 2 vols... Bref petit conseil aux futurs voyageurs ne prévoyez pas trop à l'avance et au final, les prix sont très similaires à ceux de nos réservations du mois de juillet.

Pour en revenir à notre boucle, nous avions prévu de partir le matin mais impossible de retrouver les lunettes de vue de Gabin, nous avons décidé de rester sur place vu l’heure à laquelle elles ont été retrouvées. Nous sommes allés à la cascade de Ta Soung, et là nous avons retrouvé les copains pour le bonheur de tous, au final nous avons fait le reste de la boucle tous ensemble!

Journée tranquilou au bord de l’eau, les papas sont partis se promener, les enfants ont bien joué et les mamans ont papoté! Nous avons fini l’après midi au chute de Tad Lo... Et nous avons découvert un autre paysage que la veille: le barrage avait été lâché donc un débit d’eau beaucoup plus important! Nous avons revu la famille d’Alsacien avec qui nous avons passé la fin de journée. 3 familles tourdumondiste a contemplé les éléphants... Et à rugir à la vue du cornac qui jette sa boisson dans l’eau devant nos yeux! Une espagnole ira retirer le plastique juste avant moi! Petit apéro avant le cours de Lao des garçons à la guesthouse moment bien agréable.

J68- Avec la famille petitbonheura5, nous sommes allés voir le village et la plantation de café de Captain Hook. Nous avons préféré nous y rendre pour la session de 9h30 pour décider si nous resterions dormir ou pas. C’est un village Katu, une ethnie vivant dans la montagne. Ils sont animistes, ils croient que chaque être vivant, objet, élément naturel sont habités par une force mystique. Chaque décision doit être prise en présence du gourou ou du chaman qui invoquent les esprits les soirs de pleine lune pour avoir des réponses. Nous avons appris qu’ils pratiquent la magie blanche et la magie noire, ils font des sacrifices d’animaux. La majorité des villageois savent ni lire ni écrire ni parler Lao car ils ont leur propre dialecte. J’essaye de vous retranscrire au mieux ce que Mister Hook nous a expliqué mais bon mon anglais n’est pas assez bon pour avoir compris toutes les subtilités. Je ne vais pas vous parler de la plantation de café car nous l’avions déjà eu avec Mr Vieng et que Captain Book est très bavard. La visite a duré presque 3h et j’avoue que sur l’histoire du café j’ai décroché complet.

Un complément de photo de café à défaut de bla-bla 

Le début de la balade a commencé par un briefing, il est interdit de les prendre en photo surtout les plus âgés car pour eux leur âme serait enfermée dans l’appareil. Mais que la nouvelle génération n’y voit pas d’inconvénient! Il ne faut pas donner à manger ou à boire aux enfants. Le village se soigne avec les plantes médicinales, il nous en a montré beaucoup, je n’ai pas du tout retenu leur nom sauf que nous avons eu l’impression de voir 10 fois du gingembre mais c’est « same same but different ». A noter, que maintenant les jeunes n’hésitent pas à aller chez le médecin car en 30mn le paracétamol est plus efficace que les 6-8h de la tisane pour faire tombé la fièvre. Il y a une plante dont il récupère la sève pour les brulures mais qui sert aussi à faire des bulles de savon. Ils font de la fibre à partir de plante pour faire leurs vêtements, c'est très impressionnant, et une plante pour faire la colle ou encore une graine qui sert de bougie... Bref c’est toujours bluffant de voir ce que la nature peut nous apporter et que nous passons à côté.

Concernant les villageois, voici quelques petits détails de leur vie : ils sont polygames, plus un homme à de femmes plus il est « riche ». Et oui les parents choisissent la première femme où plutôt une très jeune fille (env 8ans) à leur fils et les parents de la fille donne une dot. En échange chaque belle famille vient vivre dans la maison de leur gendre donc une maison pouvait compter 250 membres. Mais ça c’était avant maintenant entre femmes, enfants… ils sont environ 25/30 par maison, les belles familles restent chez elles. Les filles étant mariées très jeunes elles sont mères vers 13ans, le gouvernement leur a imposé maintenant d’accoucher du 1er et 2eme enfant à l’hôpital mais à partir du 3eme elles peuvent retourner accoucher en forêt comme leur tradition l'exige. Et quand elles reviennent elles doivent être purifiées par le feu (bon pas sûre de cette info à 100% mais dans les grandes lignes). Par contre, elles doivent dire au gourou si leur bébé est bon ou mauvais, elles dises toutes bons sinon il est rejeté du village. Le prénom de l’enfant est choisi par le gourou: les soirs de pleines lunes, les mères doivent raconter leur rêve, s'il est bon il décidera du prénom en fonction, s'il est mauvais il n’aura pas de prénom et il faudra attendre le retour de la pleine lune pour faire un rêve. C'est comme ça qu'un enfant peut se retrouver plusieurs années sans prénom! D’ailleurs, ils ne connaissent pas leur date de naissance, uniquement la saison à laquelle ils sont nés, du coup, ils n’ont pas de carte d’identité. Mister Hook a refusé deux fois de se marier afin d’aller étudier, à 20ans, ses parents lui ont mis un ultimatum: soit il revenait et se mariait soit il était bannit du village, il a donc accepté. Mais il a qu’une femme donc comme il dit il est pauvre… Autres détails, les enfants boivent et fument dès 5ans, donc quand nous avons traversé le village nous avons vu des enfants les yeux vitreux, complètement stones ou un enfant avec une plaie énorme sur le visage… Bref nous nous sommes vraiment pas senti à l’aise donc nous avons décidé de continuer notre route et ne pas rester la journée et la nuit complète.

C’était donc reparti pour une longue route de scooter… Arrivés vers notre spot du lendemain (3 chutes d’eau) La Guesthouse Ning Ning était fermée et après cette longue route pas envie de chercher longtemps. Nous avons donc fini dans le Sabaidee village resort ou le paradis des kids : piscine, aire de jeux, vélo, grand terrain…l’idéal pour finir la journée !

J69- Dernière journée sur les plateaux des bolovens et quelle journée! Nous avons commencé par la cascade Tad Yuang, la plus belle! En s’approchant nous pouvions voir des arcs-en-ciel en ciel, nous étions sous le charme et sommes restés un bon moment à l’admirer et les garçons à faire des barrages.

Nous avons échangé des sourires, des regards et des gestes avec des femmes appartenant à une ethnie mais laquelle??? En tout cas elles étaient adorables et nous étions tous impressionnés par les boucles dans les oreilles.

Nous pensions faire la randonnée pour rejoindre à pieds Tad Fan mais les heures avaient défilé trop vite donc nous avons repris nos motos. Cette cascade est gigantesque 120m de haut, Wahoo !

Nous n’avons pas résisté à faire là zip Line (tyrolienne) à 250m de haut au dessus de la forêt. Un grand merci au père noël de Nanou et Papou 😜 et à Isabelle qui a gardé les enfants pendant nos 25mn dans les aires! Une fois les parents revenus, nos 3 petits mecs sont partis accrochés avec un mono, Gabin était aux anges, un peu d’appréhension au départ mais comme nous énormément de plaisir! Tess a préféré rester sur la terre ferme à jouer avec sa copine.

Ensuite dernière cascade de la journée, Tad Champi, très agréable, et au top avec les enfants il y a un radeau, ils peuvent s’y baigner, jouer...de quoi passer un bon moment!

Mes 2 petits amours😍

Avant de reprendre la route vers Pakse nous disons au revoir aux copains et peut être rdv aux 4000 îles ou ailleurs. En tout cas c’était un chouette moment. Le retour a été hyper agréable avec un superbe coucher de soleil, et cette sensation de liberté que nous a procuré nos 320km à moto même si nous étions contents de les rendre. Et oui c’était assez fatiguant pour les enfants et aussi pour nous😜

Dernière soirée nous prenons une petite guesthouse à 10€ pour la nuit et nous avons eu le plaisir ou pas 😱de croiser un énorme cafard au moment de dormir....

GH Khamsé, 10000kip avec la clim / chambre triple - très basique mais vu sur le Mékong e

Location scoot Miss Noy - Yves est top avec un super briefing

6

J70 à J73 Nous avons pris un bus direction les 4000 îles, dernière étape du Laos! Avant de prendre le bateau pour Don det, impossible de retirer de l’argent, les banques étant fermées le wend les Atm n’ont pas été rechargé et bien sûr sur les îles pas de distributeurs! Tanpis nous verrons sur place... C’est reparti pour 20mn de bateau en mode sardine avant de débarquer! Nous avons choisi Dondet car un peu plus de vie que Donkhone et surtout pour l’hôtel avec piscine. Il fait très très chaud (et oui nous nous rapprochons de l’équateur) et pas beaucoup d’activité donc la piscine est un vrai plus que nous n’avons vraiment pas regretté, bien au contraire.

Photo 1 : Tess qui s'amuse comme une folle avec des laotiennes 

Pendant ces 4 jours, nous avons avancé sur l’école, profité de la piscine, et nous sommes laissé vivre. Nous avons loué des vélos pour aller découvrir la cascade Li Phi sur l’île de Don Khone et nous avons apprécié faire un plouf dans le Mékong pour se rafraichir.

Paysage à vélo pour rejoindre la cascade/ Caro avec le plastique😢
Plouf dans le Mékong et les enfants ont trouvé de l'or (Tess veut construire un château et Gabin faire un 2eme tour du monde) 

Et nous avons pris un tuk tuk pour observer les dauphins d’irrawaddy mais ils sont bien dans le Mékong (petit rappel l’Irrawaddy est le fleuve en Birmanie). C’est une espèce en voie de disparition, un peu d’espoir ils en ont recensé 92 au lieu de 80 il y a 5ans. Nous les avons vu en surface mais ils n’ont pas sauté donc nous n’avons pas pu voir leur nez arrondis qui les différencie des dauphins tels que nous les connaissons. Le chauffeur du bateau nous a un peu saoulé en voulant rentré au bout de 10mn, et en nous posant la question toutes les 10mn...Nous sommes quand même restés 50mn et nous les avons vu de plus près 😄 Tout ça pour dire nous avons bien fait d’insister 😊

et pas plus de photos j'avais oublié de recharger 

Les deux dernières journées les copains étaient aussi à notre hôtel donc les kids se sont bien amusés à la piscine.

Et la vidéo du Sud du Laos

Voilà nous avons dit au revoir au Laos, vous pourrez suivre la suite des aventures au Cambodge.

Coucher et Lever soleil depuis notre hôtel 


Golden Hôtel chambre familiale vu piscine et Mékong 350000kip avec petit dej inclus - prendre en direct au lieu de Booking

Ning Ning des bonnes portions - musique sympas parfois un peu forte si vous voulez être au calme passez votre chemin

Jasmin bon resto Indien ils sont charmants